Exposé sur le thème des Séismes

La sismologie est la science qui étudie les phénomènes de séismes.
Un séisme ou tremblement de terre résulte d’une rupture des roches dûe à des contraintes exercées sur celles-ci. La rupture de roches en surface s’appelle une faille, le lieu de la rupture des roches en profondeur se nomme le foyer. Les séismes dûs à l’activité volcanique ou liés à des explosions sont plus rares. Tous les jours, de nombreux séismes ont lieu sans être ressentis par les populations. Grâce aux sismographes qui permettent de détecter les ondes sismiques on enregistre cent mille séismes par an sur la planète.
Les séismes les plus puissants comptent parmi les catastrophes naturelles les plus destructrices.

Selon les phénomènes qui peuvent engendrer les séismes, on note trois catégories :
- les séismes tectoniques qui sont les plus fréquents et les plus dévastateurs.
- les séismes d’origine volcanique.
- les séismes d’origine artificielle dûs essentiellement aux activités humaines liées aux explosions.

On donne la puissance d’un séisme selon sa magnitude, cette notion a été introduite en 1935 par le sismologue Charles Francis Richter d’où le nom connu : »d’échelle de richter ». La magnitude est donc calculée à partir des types d’ondes sismiques en tenant compte de paramètres comme la distance de l’épicentre (le point de la surface de la terre qui se trouve à la verticale
de l’hypocentre), la profondeur de l’hypocentre (point d’origine du séisme), la fréquence du signal et le type d’appareil sismographe utilisé.
On peut ainsi calculer plusieurs valeurs entre magnitude locale, ondes de surface, ondes de volume et durée. Mais pour les séismes les plus puissants, ces valeurs ne sont pas fiables, les sismologues préfèrent alors mesurer la magnitude de moment directement reliée aux énergies libérées lors du séisme.

A ce jour, parmi les plus meurtriers des séismes on note celui du 27 juillet 1976 à Tangshan en Chine plus de 240 000 morts, magnitude 8.
Le plus récent est celui du 12 janvier 2010, ville de Port-au-Prince, magnitude 7,1 à Haiti.
La magnitude la plus élevée mesurée à ce jour est de 9,5 pour le séisme de 1960 au Chili.

Les tsunamis résultent aussi des séismes.

Malgré les nombreuses stations sismiques, les capteurs modernes, les moyens de préventions mis en oeuvre, la nature restera toujours la plus forte.

Tags: , , , , , ,

Votre commentaire